Agenda / Dans l'actu

Les races locales de massifs mises à l’honneur

Les races locales de massifs mises à l’honneur
Cette semaine marque le début de l’automne mais également la semaine européenne dédiée aux races locales de massifs.

Colmar a en effet accueilli du 20 au 23 septembre la 3ème édition du colloque SERAM (semaine Européenne des Races Locales de Massifs) organisée par le Collectif des Races Locales de Massif (CORAM).

L’objectif était de mettre en avant l’agriculture de massif et les leviers pour sa pérennisation face au changement climatique et aux grands enjeux sociétaux d’aujourd’hui et de demain.

De nombreux acteurs de différents horizons se sont rencontrés et ont partagé leurs expériences sur les thématiques du changement climatique, de l’évolution des ressources naturelles, de l’économie de l’agriculture de massif et des filières de production, mais aussi des politiques agricoles et des stratégies mises en œuvre pour maintenir cette agriculture de massif.

Ce sont ainsi des éleveurs, des techniciens d’organisations professionnels, mais aussi des élus, chercheurs, étudiants, etc., de toute la France et d’Europe voire du monde (intervention sur la valeur économique du pastoralisme en Mongolie) qui se sont réunis pour rappeler l’importance du maintien des exploitations de montagne pour la caractérisation de nos paysages, la biodiversité, la continuité des pratiques pastorales, la valeur de nos terroirs, des aspects culturels et des savoir-faire.

 

Visites de fermes, présentations d’élevages laitiers, historique de la race et dégustations de produits locaux ont rythmé ces différentes journées et mis à l’honneur la race vosgienne, modeleuse des paysages de l’Alsace.

 

 

Un challenge proposé aux élèves de BTS agricoles français sur l’intérêt des races locales face au changement climatique et aux attentes sociétales a vu 14 classes participantes, dont les 2 lauréates sont venues présenter leur travail, l’une sur la race ovine Thônes et Marthod dans les Alpes, l’autre sur l’importance de la transhumance au pays basque.

En cours : une reconnaissance de la pratique de la transhumance au patrimoine immatériel de l’UNESCO (mars 2022) et une journée international de la transhumance et du pastoralisme (en 2026).

 

 

Plus d’informations sur cette édition du SERAM  ici.