Agenda / Les GERPLAN en actions

Après la restauration, l’évolution des zones humides et leur gestion

Après la restauration, l’évolution des zones humides et leur gestion

A ce jour, 32 zones humides ont été restaurées ou créées dans le cadre de la démarche GERPLAN. Certaines ont fait l’objet par l’association BUFO d’un suivi écologique pendant 3 ans, qui se poursuivra au bout de 5 et 10 ans.

BUFO propose également des mesures de gestion de ces zones humides aux acteurs de ces projets, dont la végétation boostée par la présence d’eau, évolue rapidement au fil des saisons.

Il s’agit là d’un facteur de réussite de la restauration ou de la création de zone humide. Cependant les objectifs principaux étant de favoriser la biodiversité et valoriser les sites de reproduction des amphibiens (crapauds, grenouilles) et odonates (libellules notamment), un entretien parcimonieux régulier des sites est nécessaire.

Un exemple : nos petits amis de la mare affectionnent une eau se réchauffant au printemps pour leur bon développement (passage de têtards à petites grenouilles) ; le maintien de mares ensoleillées est donc primordial pour eux.

L’automne et le début de l’hiver étant propices à la gestion des sites (ne surtout pas intervenir lors de la période de reproduction afin d’éviter de déranger nos transis d’amour !), 3 rencontres avec les communes de Rixheim, Buschwiller et Kappelen ayant créé ou restauré des sites, ont été organisées pour discuter de la gestion de leurs zones humides.

Certains sites présentent quelques espèces exotiques envahissantes à supprimer, d’autres encore doivent contenir le développement végétatif important de saules ou aulnes le long des berges, toujours pour favoriser la croissance de nos petits amis. La végétation aux abords des mares ou gravières peut se déployer, le but étant la gestion en dentelles et la recherche d’un équilibre du site.

Cet accompagnement par BUFO permet ainsi aux communes de comprendre les stades d’évolution de leurs zones humides et de poursuivre une gestion mesurée tout en favorisant la biodiversité.

Pour en savoir plus sur le partenariat BUFO, c’est ici