Agenda / Dans l'actu

Agriculture et paysage, une alchimie indissociable

Agriculture et paysage, une alchimie indissociable
À Mitzach et Husseren-Wesserling, des agriculteurs, soutenus par les communes, luttent contre l’enfrichement et l’abandon de parcelles pour s’installer ou conforter leur ferme.

Suite à l’exode rural des années 1950, beaucoup de parcelles agricoles en montagne ont été abandonnées, participant à la fermeture et la perte d’attractivité des paysages et du cadre de vie des habitants. Depuis les années 1990, des agriculteurs et des communes s’associent pour reconquérir ces espaces à des fins agricoles, opérations appelées améliorations pastorales.

Le 26 octobre dernier, une réception de travaux d’améliorations pastorales a eu lieu à Mitzach et à Husseren-Wesserling en présence des agriculteurs et des communes concernés, ainsi que des partenaires : communauté de communes de la Vallée de Saint-Amarin, Direction Départementale des Territoires, Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges, Chambre d’Agriculture d’Alsace, Collectivité européenne d’Alsace.

Vue sur la vallée de la Thur depuis la parcelle rouverte à Husseren-Wesserling (environ 4 ha)

Il ne s’agit pas de supprimer tous les arbres et arbustes qui se sont développés durant 40 décennies, mais de défricher de façon raisonnée, sur la base d’une étude réalisée conjointement par le Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges et la Chambre d’Agriculture d’Alsace. L’objectif est de trouver le bon équilibre entre production de ressources fourragères et maintien voire amélioration de la biodiversité floristique et faunistique présente.

Il faut également prévoir la pose de clôtures adaptées aux animaux qui pâturent ainsi que des points d’abreuvage pour qu’ils puissent boire. Et bien sûr, suite aux travaux, maintenir l’ouverture des parcelles par la présence de troupeaux. Les vaches et les moutons ne suffisant pas à cette tâche, l’intervention de chèvres, bonnes défricheuses, est souvent indispensable à cet entretien.

Afin de pérenniser le travail de réouverture réalisé via l’amélioration pastorale, l’exploitant agricole locataire du site s’engage dans les mesures agroenvironnementales et climatiques (MAEC). Ce qui implique la mise en oeuvre d’un entretien régulier des parcelles, dans le respect d’un cahier des charges spécifique, assorti d’une indemnisation financière. La remise en valeur agricole, paysagère et environnementale des sites concernés est progressive et peut prendre plusieurs années jusqu’à ce qu’un équilibre environnemental et pastoral soit atteint.

Génisses pâturant sur la parcelle rouverte à Husseren-Wesserling

Ces améliorations pastorales collectives sont soutenues financièrement par l’Etat et la Collectivité européenne d’Alsace dans le cadre de sa démarche GERPLAN, via la convention interrégionale du massif des Vosges.

Sur les pentes, deux des espaces en voie de réouverture à Mitzach (environ 40 ha en tout)